Lecturemusicale

À partir de 4 ans

Lecture de l’ouvrages Bébérobot de David Wiesner

Avec : Fred JOUVEAUX (texte, contrebasse) et Jean-Philippe TOMASINI (banjolélé)

Durée : 30 minutes

Notes d’intention :

Comment fait-on les bébés ? Voilà bien une question qui taraude les plus petits d’entre nous ! Chez les robots, c’est assez facile. Enfin… Presque ! On attend une livraison. On reçoit un colis. Le nouveau venu attend bien sagement, en pièces détachées, dans sa boite, que quelqu’un veuille bien l’assembler…
Alors on s’équipe de tout l’attirail qui sied à tout bon robot bricoleur, et on « monte » le bébé ! Rien de plus simple !

Sauf que… la notice de montage n’est pas toujours aisée à décrypter ! Même les plus évolués des papas robots peuvent y perdre leur latin ! Et si par dessus le marché on oubli de faire la mise à jour de bébé avant de le démarrer, attention ! Tous aux abris ! L’intervention des spécialistes de SOS robot s’impose…
Heureusement, Cathode, la jeune héroïne de cette famille robot, accompagné de Spam, son chienbot’, veille au grain. Elle aussi est équipée de tout le matériel nécessaire. Malgré la défiance des adultes qui l’entourent, elle saura surmonter tous les problèmes et fabriquer son petit frère, pour le plus grand bonheur de tous.

À travers 25 vignettes au dessin toujours très léché, l’auteur du fameux « Monde englouti » nous dresse, non sans une certaine tendresse, le portrait d’une famille robot dont les défauts de comportement ne sont pas sans rappeler ceux de nos semblables humains !
La vidéo s’anime et scrute les moindres détails de cette univers futuriste, révélant au grand jour la complexe mécanique de la venue au monde d’un nouvel arrivant dans une famille, aussi bien intentionnée soit elle. Même chez les plus évolués des robots !

La musique, sur une base de chanson jazz, ne tarde pas à recourir aux matériaux électroniques les plus modernes pour rythmer et accompagner sans relâche cette histoire où les incidents de fabrication iront crescendo jusqu’à la résolution finale ! On passe sans transition du jazz au blues, puis du dub à l’électro, jusqu’à ce qu’il ne se passe plus… Rien.

Sauf peut-être, une petite surprise finale…
En attendant, il sera bien temps de laisser la place au silence : chuuuut ! Bébé dort…